(M)other

(M)other est un projet de recherche-création qui porte sur les histoires personnelles du passage à la vie parentale. À partir d’un sondage largement diffusé et s’adressant à des parents de tout âge, de Jong s’intéresse d’abord au passage à la parentalité, plus spécifiquement aux enjeux liés au soutien reçu dans ce moment spécifique de leur vie, aux traumatismes vécus, aux mythes concernant la parentalité et aux possibles adaptations nécessaires au système de santé  pour mieux servir le corps lors de l’accouchement ». Suite à cette première phase de recherche, l’artiste – qui est à la fois danseuse, chorégraphe et doula – décide d’explorer l’incarnation de ces vécus dans le corps, et l’expression des expériences par le corps. Elle se tourne ainsi vers ses collègues danseur.euse.s, qui ont accepté de partager leurs histoires lors d’une longue discussion, suivie d’une période d’improvisation alors qu’ielles étaient encore imprégné.e.s de leur propre récit. de Jong présente ici six vidéos réalisées à partir de ces entretiens. Elle s’y approprie le montage pour le transformer en outil chorégraphique, juxtaposant les récits aux corps en mouvements, leur redonnant ainsi sens et affect.

-Marianne Cloutier

Capsules

Crédits (M)other

 

Chorégraphe, chercheuse, montage et traductrice : Kimberley de Jong

Vidéographe et montage : Anaïs Jimena Ciaran 

Artistes invités et témoignage : Brianna Lombardo, Sara Hanley, Karla Étienne, Louis-Elyan Martin, Isabelle Poirier, Caroline Laurin-Beaucage

 

Musique pour la capsule de Sara : Anne Bourne, Violoncelle,  et Dave Bryant « Your Guts Are Like Mine »

Musique pour la capsule de Karla et de Caroline : Antoine Berthiaume

Musique pour la capsule de Brianna : Joan Wasser « Real Life »

Musique pour la capsule d’Isabelle : Colleen « Everyone Alive Wants Answers »

 

Captions sous-titre : Antonin Monmart

  

Merci au Centre Exposition de l’Université de Montréal pour l’espace gallérie et La Chaire Maternité pour le support et initiation à cette recherche. Restez à l’écoute pour la prochaine phase de ce projet qui est supporté par Le Conseil des Arts du Canada.